BIO

Sébastien CARRETIER   (Saxophones)

Né à Aix-en-Provence.

Depuis tout petit, Sébastien baigne dans un univers artistique et littéraire, son père étant artiste peintre, faïencier à Moustiers et sa mère professeur de français. Il étudie la flûte à bec dès l’âge de 7 ans au conservatoire d’Aix-en-Provence et se passionne pour la musique baroque. De la flûte, il passe, vers 13 ans, à la clarinette. Le Concerto pour clarinette de Mozart KV 622 le bouleverse. De la clarinette, il enchaîne tout naturellement au saxophone alto puis ténor, qu’il étudie à 15 ans dans la classe de jazz de Jean-François Bonnel, toujours au conservatoire d’Aix-en-Provence. Puis après l’obtention du Baccalauréat, il prend des cours avec André Villéger à l’Institut Musical  de Formation Professionnelle de Salon-de-Provence (13) pendant 2 ans et suit des Masters class avec Eric Barret et Jerry Bergonzi.

On le retrouve très vite dans de petites formations, se produisant au Hot Brass à Aix, à l’IMFP à Salon, à la Cité de la Musique et au Pelle Melle à Marseille… Puis les portes des festivals de jazz du Lavandou (83), de Saint-Raphaël (83), Du Mans (72)… s’ouvrent. On le retrouve également en premières parties de concerts (Sixun, Didier Lockwood…) qui ont été pour lui des moments privilégiés de bonheur musical. Puis, c’est le départ pour Paris d’abord, où il a la possibilité de jouer et de « jammer » avec de grands musiciens tels que : Johnny Griffin, Rick Margitza, Eric LeLann… Puis Munich pour de nombreux concerts avec de grands musiciens allemands. En 2003, de retour en Provence, il se produit à Digne avec Larry Schneider.

Depuis 2005, il effectue de longs séjours musicaux à l’étranger : Allemagne, Italie, Suisse, Angleterre, Émirats…

Il y a chez Sébastien un grand sens mélodique, un son chaleureux et expressif qu’il enrichit d’un large vocabulaire jazz.

Ses influences vont de Lester Young à Michael Brecker, qu’il a rencontré plusieurs fois.

Avec son quartet il invite parfois le saxophoniste Eric Barret.